ALCAZABA Malaga

RÉSERVER LA VISITE GUIDÉE
Button for Hotel Search Recherchez d'hôtels

Qu'est-ce que l'Alcazaba ?

L'Alcazaba de Malaga est un palais-forteresse construit par les Maures musulmans au XIe siècle. Il a été construit sur le flanc de la montagne Gibralfaro, ce qui lui donne une vue imprenable sur Malaga et la baie en contrebas. Le complexe lourdement fortifié se composait de trois murs concentriques et de 110 tours !

Comme si cela ne suffisait pas, le château de Gibralfaro a été construit au-dessus de l'Alcazaba au 14e siècle, ajoutant encore plus de force au flanc de la montagne. Si l'Alcazaba n'est pas aussi extravagant que d'autres sites mauresques d'Andalousie, il mérite néanmoins une visite. Ne manquez pas non plus de visiter l'amphithéâtre romain situé au pied de l'Alcazaba.

Prix et horaires de l'Alcazaba

Opening Times icon indicating when the monument is open

HORAIRES

D'avril à octobre : de 9h à 20h
De novembre à mars : de 9h à 18h
Fermé : 1er janvier ; 24, 25 et 31 décembre

Location icon indicating the monument address
Admission icon indicating price of monument

PRIX

Entrée générale : 3,5€
Enfants (< 16 ans), étudiants et seniors : 1,5€
* Billet commun Alcazaba et château de Gibralfaro : 5,5€
* Gratuit pour tous les dimanches après 14h

RÉSERVER LA VISITE GUIDÉE
Location icon indicating the monument website

Visiter l'Alcazaba de Malaga

Alcazaba vue du port de Malaga, Espagne
Alcazaba vue du port de Malaga
© ESPAÑA GUIDE

Le mot "alcazaba" vient du nom arabe "al-Qasba" qui peut être traduit par "citadelle fortifiée". Au départ, l'Alcazaba de Malaga a été construite à des fins purement défensives. Mais plus tard, plusieurs palais ont été ajoutés et le siège du gouvernement de Malaga s'y est également installé.

Aujourd'hui, seule la moitié de l'Alcazaba d'origine est encore intacte. Il n'y a pas grand-chose à voir dans les palais (surtout si on les compare à l'Alhambra ou à l'Alcazar de Séville). Mais se promener à travers les murs massifs et les portes est un plaisir. Surtout avec tous les jardins environnants qui sont si joliment aménagés. Et du point le plus élevé de l'Alcazaba, on a une vue panoramique sur la ville. La visite de l'Alcazaba est l'une des meilleures choses à faire à Malaga.

Arches d'un palais à l'Alcazaba - Malaga, Andalousie
Arches dans l'Alcazaba de Malaga
© ESPAÑA GUIDE

ASCENSEUR AU SOMMET DE L'ALCAZABA

L'Alcazaba est situé sur une colline. La billetterie principale est située au bas de la colline, juste à côté de l'amphithéâtre romain. Si vous entrez par là, vous devrez marcher en montant.

Une autre option consiste à prendre l'ascenseur de l'Alcazaba jusqu'au sommet. Puis de continuer votre visite jusqu'à l'amphithéâtre. C'est une excellente option si vous avez une mobilité réduite ou si vous ne voulez pas trop marcher. N'oubliez pas, cependant, qu'il y a encore beaucoup de marches sur le chemin de la descente.

Pour prendre l'ascenseur, vous devez vous rendre à une entrée séparée qui se trouve dans la Calle Guillén Sotelo 1, derrière la mairie. Vous pouvez également y acheter votre billet.

Fontaine dans un coin caché de l'Alcazaba de Malaga, Espagne
Fontaine dans un coin caché de l'Alcazaba
© ESPAÑA GUIDE

Histoire de l'Alcazaba

L'Alcazaba occupe un emplacement défensif stratégique qui a été utilisé pour la première fois par les Phéniciens vers 600 avant J.-C.. Plus tard, les Romains se sont installés dans la région et des vestiges de leur ville ont été mis au jour. L'amphithéâtre, situé à la base de l'Alcazaba, est l'une de ces ruines. Il a été construit au 1er siècle, mais a ensuite été recouvert. Ce n'est qu'en 1951 qu'il a finalement été redécouvert !

Les premières mentions de l'Alcazaba remontent au VIIIe siècle, sous le règne d'Abd-al-Rahman I. Cependant, la majeure partie de l'Alcazaba a été construite entre 1057 et 1063 sous l'ordre de Badis, le roi berbère taifa de Grenade. Comme c'était typique de l'époque, de nombreuses parties de constructions romaines ont été recyclées et réutilisées. Cela se voit surtout dans les colonnes qui proviennent du théâtre romain.

Théâtre romain au pied de l'Alcazaba de Malaga – Espagne
Théâtre romain au pied de l'Alcazaba
© ESPAÑA GUIDE

Au XIIIe siècle, Malaga a été conquise par la dynastie nasride qui a transformé l'Alcazaba en un palais-forteresse. Il a ensuite été utilisé comme siège du gouvernement.

Plus tard, après la reconquête chrétienne, l'Alcazaba a été utilisée par les monarques catholiques. Mais avec le temps, elle a commencé à se dégrader lentement. Après le XVIIIe siècle, le gouvernement et l'armée ont cessé de l'utiliser et l'Alcazaba a finalement été abandonnée. Elle a continué à se délabrer jusqu'à ce que les travaux de restauration commencent en 1933.

Que voir à l'Alcazaba

1

MURS ET PORTES

Porte traversant un mur défensif dans l'Alcazaba de Malaga, Espagne
Porte dans l'Alcazaba de Malaga
© ESPAÑA GUIDE

Les constructeurs de l'Alcazaba ne voulaient pas prendre le risque qu'elle soit percée. Ils ont donc construit trois murs concentriques distincts. En longeant ces murs impénétrables, vous passerez par plusieurs portes avant de vous rendre aux palais situés au milieu du complexe.

Ces trois portes sont connues sous le nom de Puerta de la Bóveda Vaída, Puerta de las Columnas et Puerta de los Cuartos de Granada. La Puerta de las Columnas a reçu son nom parce que des colonnes recyclées des Romains ont été utilisées dans sa construction.

2

TOURS DÉFENSIVES

Tours défensives dans l'Alcazaba de Malaga, Espagne
Tours défensives dans l'Alcazaba
© ESPAÑA GUIDE

À une époque, 110 tours bordaient les murs de l'Alcazaba. Aujourd'hui, seules quelques-unes sont encore debout, comme la Torre del Cristo, la Torre del Tiro et la Torre del Homenaje. Cette dernière est le point le plus élevé de l'Alcazaba et date du règne du roi Badis.

3

PLACE D'ARMES

Jardins de l'Alcazaba de Malaga, Espagne
Jardins de l'Alcazaba de Malaga
© ESPAÑA GUIDE

La Plaza de Armas abrite un magnifique jardin hispano-arabe. Il a été créé par l'architecte Fernando Guerrero-Strachan Rosado au début du XXe siècle et reprend des plans du XVIe siècle. Le dessin géométrique comporte des canaux d'irrigation et une fontaine au centre.

4

PALAIS TAIFA

Arches du palais Taifa de l'Alcazaba de Malaga, Espagne
Le palais Taifa dans l'Alcazaba

Le Palacio Taifa est l'un des deux seuls petits palais qui subsistent dans l'Alcazaba. Il est le plus ancien et date du 11ème siècle.

Le patio central est connu sous le nom de Patio de los Surtidores (Patio des Fournisseurs). Plusieurs salles du palais peuvent être visitées, comme le Pabellón de Arcos Lobulados, la Torre de Maldonado et la Sala de la Armadura Mudéjar.

5

PALAIS NASRIDE

Patio de la Alberca dans le Palais Nasride à l'Alcazaba de Malaga, Espagne
Patio de la Alberca dans le Palais Nasride

Le Palais Nasride se trouve juste à côté du palais Taifa et on y accède par le Patio de los Surtidores. Il a été construit par la dynastie Nasrid au 13ème siècle.

Le palais est situé autour de 2 patios, le Patio de los Naranjos et le Patio de la Alberca ou Patio del Arrayán.

Il y a aussi quelques pièces connues sous le nom de Cuartos de Granada. C'est là que vivaient les gouverneurs et les rois.

Quartier de La Coracha

Après la construction du château de Gibralfaro au XIVe siècle, un mur défensif a été ajouté pour le relier à l'Alcazaba. Ce mur est connu sous le nom de coracha. La coracha était utilisée comme un chemin sûr pour protéger la communication entre l'Alcazaba et le Gibralfaro.

Au XVIIIe siècle, l'Alcazaba a commencé à perdre ses fonctions militaires et a été abandonnée. Peu après, les pauvres ont commencé à s'installer à côté de la coracha. Ils ont construit leurs maisons contre le mur et ont même utilisé des parties qui étaient tombées lors de la construction. Ce quartier a été nommé à juste titre, La Coracha.

Ces maisons blanches perchées sur le mont Gibralfaro formaient un quartier à l'architecture andalouse bien distincte. Beaucoup l'ont comparé au quartier du Sacromonte à Grenade.

Quartier de La Coracha sur la colline de Gibralfaro vers 1880 - Malaga, Espagne
Quartier de La Coracha sur la colline de Gibralfaro vers 1880

À un moment donné, les conditions sont devenues insalubres et le quartier a commencé à être surpeuplé. Le gouvernement a d'abord prévu de démolir le quartier en 1821, mais cela ne s'est jamais fait. Il a ensuite été rénové dans les années 1930 et est devenu l'un des quartiers les plus traditionnels de Malaga.

Dans les années 1970 et 1980, La Coracha a été abandonnée (puis lentement rachetée par le gouvernement). Enfin, dans les années 1990, elle a été complètement démolie.

Plusieurs associations de citoyens ont dénoncé la démolition de La Coracha, la qualifiant de l'un des plus grands crimes urbanistiques commis à Malaga. Malheureusement, il ne reste rien du patrimoine culturel et architectural de La Coracha.

Les Meilleurs Hôtels de Malaga

arrow to scroll to top
CLIQUEZ ICI POUR VOIR D'AUTRES DES MEILLEURS HÔTELS DE MALAGA
Attendez, ne me fermez pas!

España Guide vous aide t-’il à planifier votre séjour ?

Si c’est le cas, pensez à réserver votre hôtel via booking.com et agoda.com depuis notre site Internet ou cliquez sur le lien suivant :
https://agoda.tp.st/dpAIAyYg

Vous bénéficierez ainsi des meilleurs tarifs et vous nous aiderez à continuer à alimenter ce site. Tout le monde y gagne !